Humoresques

Bibliographie

Recherche bibliographique : Conseils pratiques

La fonction recherche permet de trouver rapidement les noms et titres recherchés. Un rectangle mentionnant "recherche" se trouve  en haut de l'écran à droite sur le bandeau noir. Ce rectangle  est précédé d'une loupe. Il suffit d'y inscrire l'intitulé de votre recherche, de cliquer la touche "entrée" et les résultats s'affichent instantanément. Les trois "A" de tailles différentes qui se trouvent au-dessus du rectangle permettent de modifier la taille des caractères pour une lecture du site à votre convenance.

Folon - Les affiches

images/2020_Folon affiches-300.jpgFolon, Les affiches. Paris, Les cahiers dessinés, 2020, 189p., 39 €.

mot-clé : Affiche

Jean-Michel Folon a réalisé près de 600 affiches. Délicates aquerelles, encres irisées : tranchant avec les productions de son époque tout en photos et en surcharges typographiques, il a choisi le dessin, privilégiant la simplicité du trait et la puissance motionnelle de la couleur.

Lire la suite : Folon - Les affiches

Playing with Mental Models

images/2020_Humour in the BBC-300.jpgHenri de Jongste, Playing with Mental Models. Humour in the BBC comedy series The Office. Amsterdam/Philadelphia, John Benjamins Publishing Company, 2020, 301 pages.

 

mot-clé :Télévision, théorie de la communication

L'interrogation sur les modèles mentaux de la théorie de la communication portent dans cette étude sur les rôles qu'ils jouent dans la communication en général et en particulier en créant et en assistant à The office. 

Lire la suite : Playing with Mental Models

L'ambivalente réception de la case de l'Oncle Tom-1

images/Bandeau Oncle Tom Le charivari 28 nov 1852 L’AMBIVALENTE RÉCEPTION DE LA CASE DE L’ONCLE TOM EN FRANCE : PLEURER OU PERSIFLER ? (PARTIE I. UN SUCCÈS ÉDITORIAL ORCHESTRÉ)

Agnès Sandras

 

Les premières traductions de La Case de l’oncle Tom sont publiées fin 1852 en France. Les dimensions hors normes du succès de cet ouvrage ont été magistralement étudiées par Claire Parfait1, qui a montré comment et pourquoi le lectorat français adulte se prend pour la première fois de passion pour un roman anglophone en provenance des États-Unis. L’objet de ce billet et des deux suivants est d’étudier ce qu’on pourrait nommer la réception de la réception. De 1840 à 1900, tout succès littéraire est en effet décortiqué par la presse satirique. Les travers en sont grossis par la parodie, des textes humoristiques et des caricatures, et l’auteur est parfois livré à la curiosité du public par la charge2. Comment la presse satirique – formidable caisse de résonance et véritable laboratoire de réflexion sur les champs littéraires et les gens de lettres – a-t-elle observé et disséqué le succès du roman d’Henriette Beecher Stowe ? Deux dimensions sont particulièrement intéressantes et délicates à traiter tant il faut les contextualiser sous peine d’en faire des analyses erronées et/ou anachroniques : la réception d’un ouvrage réputé pour son message anti-esclavagiste (ce sera l’objet du deuxième billet) et la représentation des héros noirs de l’ouvrage (objet du troisième et dernier billet).

Lire la suite : L'ambivalente réception de la case de l'Oncle Tom-1

L'ambivalente réception de la case de l'Oncle Tom-3

images/Journal pour rire 12 fv 1853 suite vignette 1.jpgL’AMBIVALENTE RÉCEPTION DE LA CASE DE L’ONCLE TOM EN FRANCE : PLEURER OU PERSIFLER ? (PARTIE III. LA QUESTION DE L’IMAGE.)

 Agnès Sandras

On sait toute l’Oncle-Tomanie qui s’est emparée de l’Angleterre et de la France ; le roman de Mme STOWE, écrit dans sa cuisine entre l’enfant auquel elle donnait à téter et le rôt qui se dorait au feu, s’est trouvé un chef-d’œuvre : on l’a dépecé par quartier, on l’a mis à toutes les sauces ; on en a fait des drames, des vaudevilles, des romances, des tableaux ; le bœuf gras s’est appelé l’Oncle Tom. Enfin : Aimez-vous l’Oncle Tom ? On en a mis partout1.

 

Cette critique aujourd’hui surprenante de La Case de l’Oncle Tom reflète parfaitement la situation en 1853. Nous avons vu dans les deux billets précédents que le roman de l’Américaine Harriett Beecher Stowe connaît immédiatement en France plusieurs traductions, conquiert les rez-de-chaussées des journaux nationaux et provinciaux, et est adapté sous des formes différentes au théâtre. La presse satirique est agacée non pas tant par le contenu de l’œuvre que par la démesure de son succès.

Lire la suite : L'ambivalente réception de la case de l'Oncle Tom-3

L'ambivalente réception de la case de l'Oncle Tom-2

images/Le Charivari oncle Tom 28 nov 1852 vignette 3 Gallica BnF.jpgL’AMBIVALENTE RÉCEPTION DE LA CASE DE L’ONCLE TOM EN FRANCE : PLEURER OU PERSIFLER ? (PARTIE II. UN MESSAGE ANTI-ESCLAVAGISTE PLUS OU MOINS APPRÉCIÉ)

Agnès Sandras

 

Dans le précédent billet (à lire ici), nous avons vu comment et combien le succès éditorial de La Case de l’oncle Tom avait été orchestré. Le roman à la mode arrive en France, via l’Angleterre, avec  une injonction aux larmes et à l’émotion. Sa publication sous forme de feuilletons ou d’ouvrages est suivie de près par les adaptations théâtrales. Aux traductions variées s’ajoutent donc des mises en scène différentes, se partageant larmes et rires. Ce sont autant d’occasions pour les critiques et les humoristes d’évoquer La Case de l’oncle Tom.
Au cœur des sourires et attendrissements, mais aussi d’agacements très marqués, se logent deux questions rarement évoquées de façon frontale : que penser de ce roman présenté comme un manifeste anti-abolitionniste ? De quelle façon les Noirs y sont-ils représentés (voir billet suivant) ? Ces deux interrogations sont d’une actualité forte dans la France de 1853 : l’esclavage y a été aboli récemment (1848) ; l’empereur Napoléon III songe à étendre les colonies françaises …

Lire la suite : L'ambivalente réception de la case de l'Oncle Tom-2

L'humour face aux épidémies 4

images/Le Charivari Cholra 27  juillet 1884 vignette 3 Gallica BnF.jpgAgnès Sandras, L’HUMOUR FACE AUX ÉPIDÉMIES – PARTIE IV. 
EPIDÉMIE D’ÉPIDÉMIES ET INCONSCIENT COLLECTIF

 

Ce quatrième et dernier texte de la série “humour et épidémies” se propose d’explorer quelques thématiques repérées lors des recherches pour les précédents billets, qui me paraissent éclairer certaines des interrogations actuelles quant à notre inconscient collectif face à une pandémie.

Lire la suite : L'humour face aux épidémies 4

L'humour face aux épidémies 3

images/Grippe Ple Mle 27 oct 1918 Gallica BnF.jpgAgnès SANDRAS, L’HUMOUR FACE AUX ÉPIDÉMIES – PARTIE III.

AU PLUS FORT DE LA PANDÉMIE DE GRIPPE (1918-1919)

Dans le précédent billet, nous avons vu comment la grippe de 1918-1919 suscite tout d’abord dans une partie de la presse française des réactions de bravade ou d’incrédulité quant à sa gravité possible.

Lire la suite : L'humour face aux épidémies 3

L'humour face aux épidémies 2

images/charivari 30 mars 1851 grippe gallica bnf image 3.jpgAgnès SANDRAS, L’HUMOUR FACE AUX ÉPIDÉMIES – PARTIE II. 

RIRE AU MOMENT OÙ SE CONJUGUENT LA GRANDE GUERRE ET LA GRIPPE DITE ESPAGNOLE-1918.

La pandémie de grippe de 1918 et 1919 aurait fait entre 28 et 50 millions de morts dans le monde, dont 240 000 en France1. Pour autant, il y eut au début de cette pandémie des chansons et des caricatures. Inconscience ? Mauvais goût ? Peut-être, mais plus sûrement tentatives de résistance et résilience face à l’indicible.

Lire la suite : L'humour face aux épidémies 2

L'humour face aux épidémies 1

images/charivari 30 mars 1851 grippe gallica bnf image 1.jpgAgnès Sandras, L’HUMOUR FACE AUX ÉPIDÉMIES – PARTIE I.
LE CHARIVARI, LE CHOLÉRA ET LA GRIPPE ENTRE 1832 ET 1870

 Des chansons, des dessins, des parodies, et bien d’autres,  fleurissent actuellement autour du coronavirus sur les réseaux sociaux. La stratégie de résistance via l’humour face aux différentes catastrophes n’est pas nouvelle. Ses formes évoluent en fonction des progrès techniques : la diffusion massive et immédiate aujourd’hui du rire (et parfois de son corollaire, la réprobation) n’est pas comparable à celle du XIXe siècle, ou du moins des traces que nous en avons grâce aux imprimés (presse, ouvrages, chansons, etc.), et aux archives.

Lire la suite : L'humour face aux épidémies 1

Accueil Bibliographie